Les enseignantes du canton de Vogan à l’école du leadership

 

Les enseignantes du canton de Vogan à l’école du leadership et des droits et devoirs de l’enfant

Atelier-1 - Copie
Du 3 au 4 mai dernier, le Ministère de la promotion de la Femme et l’ONG La Colombe ont organisé, sur financement du Fonds des Nations Unies pour la Populations (UNFPA), un atelier de formation en faveur des enseignantes de la Préfecture de Vo. L’objectif est de former les parapsychologues aux notions de leadership et aux droits et devoirs de l’enfant.
«Chacun d’entre vous à la fin de cet atelier doit être capable d’être un leader dans sa communauté », a d’entrée prévenu l’intervenante Félicité Akoko KOUBLANOU, Président du Réseau de Lutte contre La Traite des Enfants au Togo (RELUTET). Ainsi, pendant deux jours, les participantes ont revu et revisité le concept de leadership dans toutes ses caractéristiques. Qu’est-ce que le leadership ? Qui peut être leader ? Quelles sont les traits caractéristiques d’un leader ? Quel est le rôle du leader ? Comment devient-on leader ? Ce sont entres autres les grandes lignes de débats et d’échanges entre personnes ressources et participantes à l’ouverture de l’atelier. A en croire la Présidente de RELUTET, le leader c’est celui ou celle capable de conduire, de guider, d’influencer et de gérer. Le leader, c’est le responsable, c’est celui ou celle capable de convaincre et de faire adhérer des principes au groupe ou à la communauté. Mais n’est pas leader qui veut. Pour être leader, la formatrice est catégorique : « il faut soi-même avoir un comportement exemplaire », affirme-t-elle. «Car pour convaincre le groupe ou la communauté à vous désigner en tant que leader, vous devez avoir une éthique insoupçonnée et insoupçonnable», renchérit-elle. Pour Mme Thérèse AKAKPO, coordonnatrice de l’ONG La Colombe, l’atelier a pour objectif de «renforcer les capacités des enseignants initialement formés aux métiers de psychologues intermédiaires et qui encadrent des clubs d’éveil dans leurs écoles respectives». Les clubs d’éveil au nombre de douze répartis dans les écoles primaires de Vogan, sont un creuset de rencontres de groupes de six filles et six garçons dont l’objectif est de sensibiliser leurs camarades élèves sur les violences sexuelles. «Les enseignants ainsi formés au leadership ont pour rôle d’encadrer et d’écouter les élèves ayant subi des violences dans les écoles», explique-t-elle. L’autre objectif de l’atelier est également de former les autres acteurs (parents d’élèves, agents de sécurité, de justice et de santé, ONG, para juristes, ministères en charge de l’enfant et de la femme) sur les mécanismes de prévention et de prise en charge des VBG et la mission des clubs d’éveil.
Les droits et devoirs des enfants ont également été passés au crible. En effet, selon le code de l’enfant, est considéré comme enfant, « tout être humain âgé de moins de 18 ans ». Pour Mme KOUBLANOU, les enfants ont entre autres, droit à la vie, la sécurité, la protection, l’environnement sain, la santé, l’alimentation, l’épanouissement, l’éducation ainsi qu’à la justice. Mais comme tout droit exige des devoirs, elle a également énuméré aux participantes quelques devoirs de l’enfant à savoir, bien travailler à l’école , être poli et respectueux, participer aux travaux de la maison et de la communauté, respecter la loi et protéger son environnement.atelier-lead1
Véritablement animé par des exercices ludiques, l’atelier a permis aux participantes d’échanger et de partager avec leurs collègues, leurs expériences ainsi que les problèmes auxquels elles sont quotidiennement confrontées dans le milieu scolaire. Place désormais aux élèves eux-mêmes qui vont bientôt emboîter le pas aux enseignants dans le cadre d’un nouvel atelier sur le leadership et les droits et devoirs de l’enfant.
ONG La Colombe

Siège National : Immeuble Maison des ONG Face Pharmacie Djidjolé à coté de l’hôtel Mboloani