L’ONG La Colombe sensibilise des personnes

L’ONG La Colombe sensibilise des personnes vivant ou non avec le Sida sur les vertus de la farine enrichie.

 

 

Farine-enrichie-14

C’est un groupe hétérogène constitué d’une cinquantaine de personnes pour la plupart de femmes allaitantes et de personnes vivant ou non avec le VIH Sida qui a répondu à l’invitation de L’ONG La Colombe le vendredi 28 juin 2013 au Centre d’autopromotion des Filles (CAF) à Vogan. Animée par des experts de l’Institut Togolais de Recherche Alimentaire (ITRA) et du Ministère de la Santé, la séance a permis aux participants de mieux comprendre les avantages nutritionnels de la farine enrichie. Monsieur Sadi-Touré SAMOU, ingénieur technologue agroalimentaire de l’ITRA, a d’abord expliqué de façon pédagogique les vertus des céréales et plantes nécessaires dans la composition de la farine enrichie. Il s’est ensuite appesanti sur la formule de préparation de la farine. Selon la disponibilité des ingrédients, la première formule consiste au mélange de cinq mesures de maïs, deux mesures de soja ainsi qu’une mesure de néré torréfiés. La deuxième formule est obtenue à base de cinq mesures de maïs torréfié, une mesure de la feuille de moringa séchée et moulue (une mesure et demie de feuille de moringa séchée non moulue) et deux mesures de soja torréfié. Selon l’ingénieur technologue alimentaire, les deux formules s’équivalent et participent à enrichir l’organisme humain en fer et en zinc. Elles sont donc conseillées aux personnes vivant avec le VIH Sida, non pas pour guérir leur maladie mais pour renforcer leurs capacités immunitaires. Quant aux enfants, elles constituent un excellent complément alimentaire.Farine-enrichie-25
Mme Augustine AGBOZOUHOUE, chargée des activités communautaires au ministère de la santé, a quant à elle, souligné la nécessité pour les femmes allaitantes de fournir exclusivement aux nourrissons le lait maternel jusqu’à l’âge de six mois avant la bouillie de la farine enrichie. « Après six mois l’enfant peut toujours continuer à prendre le lait maternel avec en complément la bouillie enrichie », a-t-elle fait remarquer. Mme AGBOZOUHOUE a ensuite procéder au volet préparation pratique des deux formules au vu et au su de tous les participants. Elle a notamment insisté sur les mesures d’hygiène ainsi que sur le respect strict des mesures de céréales et plantes conseillées.
L’enrichissement des céréales consommables est un complément alimentaire élaboré par l’ITRA et validé par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) au Togo.

atelier-lead1

Siège National : Immeuble Maison des ONG Face Pharmacie Djidjolé à coté de l’hôtel Mboloani