Visite de Carrefour International au CAF – Juillet 2017

Le 17 juillet, une délégation de Carrefour international accompagnée des responsables de la Colombe s’est rendue au Centre d’Autopromotion des Filles (CAF) à Vogan. Moustapha Ali Liman, agent de suivi évaluation et de la gestion des connaissances de Carrefour International a pu ainsi évaluer le travail des jeunes de Québec Sans Frontières (QSF) sur le terrain.

 

Le CAF, qu’est ce que c’est ?

Le CAF est créé en 1995 par l’ONG la Colombe, pour accueillir les filles vulnérables en apprentissage. L’initiation du projet « Promo filles » en trois phases, permet à ces jeunes d’apprendre un métier et de se trouver un moyen de subsistance. Les premiers métiers sont dans la couture, la coiffure et la teinture du batik.

L’encadrement et la formation en alphabétisation couplée à un apprentissage de la comptabilité simplifiée permet aux jeunes filles d’être préparées pour pallier au manque d’éducation. De fil en aiguille, les évaluations des différentes phases du projet Promo Filles, montrent qu’il faut diversifier les opportunités d’emploi aux groupes-cibles. À partir de 2012, soutenue par l’organisation allemande Pain pour le monde, la Colombe décide d’ajouter l’agro-écologie à sa liste de métiers. À ce jour plus de 400 jeunes ont été formé dans ce domaine dans le canton de Vo.

 

Carrefour international, qu’est-ce que c’est ?

Carrefour international est une ONG canadienne dont la mission est d’encourager un monde plus équitable par le renforcement de capacités dans les communautés et le partage des connaissances (nord-sud, sud-nord et sud-sud), et l’action collective. Carrefour promeut « UN SEUL MONDE sans pauvreté, égalitaire et respectueux des droits des femmes et des filles ».

 

Carrefour International et son programme QSF à Vogan

En 2012, les premiers volontaires arrivent et Carrefour International devient un partenaire officiel de La Colombe. La Colombe gagne un appel ouvert aux organisations non-gouvernementales pour accueillir des volontaires canadiens. En 2014, à travers son programme Québec sans frontières, l’ONG canadienne permet à des jeunes volontaires de partir au Togo, au Sénégal, ou au Ghana. Les jeunes de 18 à 35 ans ont la possibilité de vivre une expérience de coopération internationale. Cette année, huit jeunes femmes ont décidé de tenter l’expérience. Silvia, Mélissa, Caroline, Sabrina, Alexandra, Maïté, Camille et Raphaëlle ont en commun leur passion pour les gens et le gout de l’aventure.

 

Le programme s’étend sur un plan triennal où trois groupes de volontaires distincts viennent chaque été (75 jours) travailler sur le même projet sur une période de trois ans. La première vague arrive en 2012 – 2014 est un succès et permet à la collaboration nord – sud de continuer. La deuxième vague 2015 – 2017 est comme la précédente basée à Vogan. La vague à venir (2018 – 2020) sera basée à Tsévié.

 

Cette année, l’intitulé du projet est « innovation agroécologique au profit de jeunes agriculteurs du Togo ». Les 8 jeunes volontaires apprennent elles-mêmes beaucoup sur l’agriculture et prévoient pour la plupart de continuer cette activité, même à petite échelle, une fois rentrées au Québec.  Pour Sabrina, dont les parents ont une ferme, l’utilisation du bio aussi bien pour les engrais que pour les grains est une nouveauté très appréciée.

 

Certaines volontaires ont déploré le fait que les visites sur le second site de Péda Kondji soient moindres que prévu, toutefois leur responsable Raphaëlle a reconnu que la saison pluvieuse n’a pas aidé.

 

Les volontaires ont apprécié la coordination et le support de toute l’équipe de La Colombe.

, , ,

Siège National : Immeuble Maison des ONG Face Pharmacie Djidjolé à coté de l’hôtel Mboloani